L'Ile de Ré à vélo

 

L’ Ile de Ré à vélo

 

 

 

Ile située face à La Rochelle et accessible par un pont. C’est facile de parcourir l’île à vélo. Vous laissez votre véhicule au parking le Belvédère (gratuit) au péage du pont. Soit vous avez votre vélo ou vous le louez sur place. Vous pouvez toujours trouver des loueurs sur l’île mais franchir le pont en voiture vous coûtera 16Euros 50 (aller-retour).

 Ma journée sur l’île : Environ 7 heures de vélo et plus de 70km…

Voici la  carte des pistes cyclables:

En vert le trajet "aller", et en rouge le trajet "retour".

Le but de cette balade en plein mois d’Août était de profiter de la faune et des marais et non des villages coquets envahis par les touristes. Cependant comme les pistes cyclables passent par les 10 villages, j’ai fait quelques pauses très furtives.

 Départ à vélo : 9h00

Tout d’abord sortir du parking Le Belvédère et prendre la piste cyclable côté nord du pont ( côté sud réservé aux piétons). Arrivée à Rivedoux, longez le port et prenez direction Sainte Marie de Ré.

 Sainte Marie de Ré:

L'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption de Sainte-Marie de Ré est une église fortifiée. Son clocher, qui date du XVe siècle, autrefois peint en noir, servait d'amer (repère fixe pour la navigation maritime).

 

Sainte Marie de Ré est une commune très étendue et est devenue la ville la plus peuplée de l’île.

 

Ensuite traversez Le Bois Plage et La Couarde sur Mer.

Quelques clichés sur le long des pistes cyclables :

Marais salants

Quelques mouettes rieuses et aigrettes garzette que les touristes à vélo et trop pressés n'ont pas remarquées!

Je me suis arrêtée au lieu dit le Martray : quelques clichés de sa plage huîtrière et blockhaus. Les blockhaus sont très présents sur la côte sud de l’île.

 

Ensuite direction Ars en traversant les marais salants :

Le clocher d'Ars à l'horizon

On savoure déjà ses paysages de parcs à sel. La présence des végétaux verts et rouges (brûlés par le sel) donnent du relief à ces étendues planes. On commence à voir des oiseaux typiques de ces marais.

Mouette rieuse Aigrette garzette

Des tas de sel se reflètent dans leur parc. Ces alignements offrent de belles perspectives pour les peintres ou photographes.

 

Sel

 

 

La saliculture ou saunerie est l’ activité agricole typique d’Ars en Ré. Ce sont dans ces marais salants ou salines (découpés en carreaux et de faible profondeur) que l’on récolte le sel grâce à l’évaporation de l’eau de mer sous l’action du soleil et du vent. Les personnes qui récoltent ce sel s’appellent des sauniers (saunerie), paludiers ou saliculteur (saliculture). La couleur des bassins dépend du taux de salinité : plus la salinité est forte, plus l’eau prendra une couleur rouge. Des algues et autres micro-organismes contribuent à donner des teintes du vert pâle au rouge.

 

Arrivée à Ars-en-Ré :

Foule touristique…pffff…Il faut garer son vélo. C’est fait ! Place de l’église : ce sera facile à trouver après une balade à pied sans plan !

L’église dédiée à Saint Etienne est de style gothique car elle fut principalement construite au XVème. Cependant le monument fut d’abord construit au XIième puis des croisées d’ogives furent rajoutées au XIIème. C’est l’une des plus anciennes de l’île.

Le clocher octogonale et bicolore qui date du XVème sert toujours d’amer aux marins.

Petit tour à pied loin des touristes.

Découverte d'une oeuvre d'art par un artiste français, Jérôme Mesnager. Le 16 janvier 1983, il invente l’Homme en blanc, « un symbole de lumière, de force et de paix ». Cette silhouette blanche aussi appelée « Corps blanc » ou « l'Homme blanc », Jérôme Mesnager l'a reproduite à travers le monde entier, des murs de Paris à la muraille de Chine. J' ai photographiée un homme blanc sur l'île aux Moines en Bretagne (voir album photo sur le tour de Bretagne)

Pause sandwich sur le port. Le port le plus important de l'île de Ré se situe au fond du fier d'Ars (étendue d'eau rentrant à l'intérieure des terres et bordée de marais). L’accès se fait par un chenal traversant les marais salants.

 

 

Goéland brun

 

Reprise du vélo et direction St Clément des Baleines. Quelques vignes :

 

 

Un centre équestre qui propose des randos à cheval.

Saint Clément des Baleines

St Clément des Baleines est une jeune commune qui regroupe les cinq hameaux ou villages d’Ars tient son nom à cause du grand nombre de cétacés qui viennent s’échouer sur ses plages.

Même son église néogothique et néoclassique est récente (fin XIXème).

Puis direction « Les Portes en Ré » qui vous font passer dans la réserve naturelle de Lilleau des Niges. Sur les routins vous circulez dans les marais et pouvez observer les oiseaux typiques, migrateurs… Cela dépend de la période de l’année. Pendant la haute saison touristique des membres de la LPO sont présents avec jumelles et dépliants et vous montrent les oiseaux, vous aident à les identifier et à comprendre leur mode de vie.

Lilleau des niges

Oiseaux présents lors de cette balade dans la réserve :

La mouette rieuse

 

 

 

Goéland

 

 

 

Aigrette garzette

 

 

 

 

 

Héron cendré

 

 

 

 

 

 

Echasse blanche

 

 

 

Barge à queue noire.

 

 

 

Autres scènes de vie:

Goélands et barges Aigrette garzette et mouette rieuse

 

 

 

Goélands juvéniles?

 

 

 

 

Paysages de Lilleau des Niges:

 

Ecluse à poissons

 

Puis arrivée aux Portes en Ré.

Que de monde ! que de monde ! Mais c’est un village drôlement coquet aux venelles fleuries et jolies boutiques. Il commence à être tard. C’est dommage !

En chemin...

Retour vers le pont en passant par la Flotte en Ré et son port.

Port de Rivedoux et le pont.

Falaise au nord de La Rochelle

Arrivée au parking 19h15.

Peut-être que je complèterai cette page sur l’île car il y beaucoup de choses que j’aurai voulu voir concernant certains vestiges du passé !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.