Histoires d'alpinistes et d'alpinisme

1953: HILLARY et TENZING au sommet de l’Everest.

Le néo-zélandais Edmund Hillary et le népalais Sherpa Tenzing Norgay furent es premiers à atteindre le sommet de l’Everest sur la frontière du Népal et du Tibet. Ils foulèrent le sommet du toit du monde à 11h30 (heure locale) après avoir grimpé la face sud. Les deux hommes se donnèrent une accolade pour exprimer leur soulagement et leur joie, mais ne sont pas restés plus de 15 minutes étant à bout d’oxygène. Hillary pris quelques photos du panorama et de Sherpa Tenzing agitant les drapeaux représentant La Grande-Bretagne, Le Nepal, Les Nations Unis et l’Inde. Sherpa Tenzing enterra des bonbons et biscuits dans la neige en guise d’offrande pour les dieux bouddhistes. Ils recherchèrent des traces ou signes de Georges Mallory et d’Andrew « Sandy » Irvine qui avaient disparu en 1924 en tentant la même ascension, mais n’ont rien trouvé.

Ensuite ils commencèrent la lente et tortueuse descente pour rejoindre le chef d’expédition, le Colonel John Hunt plus bas au camp de base N°4. Lorsqu’ils virent les deux hommes aussi éreintés, Colonel Hunt pensa qu’ils avaient échoué dans leur ascension et se mit à organiser une autre expédition. Mais c’est alors que les deux grimpeurs pointèrent du doigt la montagne et signalèrent qu’ils atteignirent le sommet ; l’événement fut célébré partout dans le monde.

Colonel Hunt attribue la réussite de l’ascension grâce aux précieux conseils d’autres alpinistes qui avaient déjà tenté l’ascension, à une organisation méticuleuse, un excellent équipement comprenant un système de circuit ouvert pour l’oxygène et de bonnes conditions météorologiques..

Hillary décrit le pic (8847m) comme un « magnifique cône de neige symétrique ».

Il était un des membres de l’expédition conduit par Eric Shipton en 1951 qui découvrit la voie sud conduisant au sommet de la montagne.

Le Mont Everest tire son nom de Sir George Everest, un arpenteur general de l’Inde qui fut le premier à produire des cartes détaillées du continent de l’Inde avec les Himalayas.

Voici la vidéo de leur conquête :

 

LES FRERES RAVIER

Depuis plus de cinquante ans le nom de Ravier brille intensément au firmament pyrénéiste, et si aujourd'hui la deuxième génération a pris avec talent le relais, les fondateurs de la " dynastie ", Jean et Pierre, qui ont fait accomplir au pyrénéisme de difficulté des progrès considérables, restent toujours présents dans la course.

Nés en 1933 à Paris, mais de souche pyrénéenne par leur mère, les jumeaux Jean et Pierre Ravier sont attirés très jeunes par la montagne et, après de brèves " classes " sur les voies normales de quelques grands sommets, ils se lancent rapidement dans les courses difficiles.

Dès 1951, à l'âge de dix huit ans, ils gravissent la face Nord du Petit pic d'Ossau et le couloir de Gaube au Vignemale. L'année suivante les voit déjà voler de leurs propres ailes en s'attaquant à des parois restées jusqu'alors vierges: muraille de Baroude sur laquelle ils ouvriront plusieurs itinéraires difficiles, face Sud du pic d'Estos.

Dès lors, au fil des saisons, les grandes entreprises vont se succéder et les succès s'accumuler:

- En 1953 la face Sud Est de la Pointe Jean Santé à l'Ossau et la face Ouest du Quayrat

- En 1954 la face Nord du Piton Carré au Vignemale et celle de la grande aiguille d'Ansabère

- En 1955 la face Sud Ouest du Grand pic d'Ossau et l 'éperon Est de la Pointe Jean Santé

- En 1956 l'éperon Nord du Petit pic d'Ossau et la face Nord de la Tour du Marboré

- En 1957 la traversée hivernale des trois arêtes du Balaïtous et la face Sud du Tozal del Mallo

- En 1961 hivernales de l'Aiguille des Glaciers au Vignemale et de la traversée des quatre pointes à l'Ossau

- En 1964 le dièdre jaune au Grand Vignemale et la face Nord du Cylindre du Marboré

- En 1965 le pilier de l'Embarradère à l'Ossau et le couloir de l'Y au Vignemale

- En 1966 la face Sud de la Dent d'Orlu

- En 1968 le pilier Nord de l'Arbizon

- En 1969 les faces Nord de la Forcanada et de la Pène Blanque de Troumouse

Voici un documentaire sur le pyrénéisme:

 

Sir  Henry Russell

Il était fils d'un père irlandais installé à Pau, et d'une mère française, née de Grossoles-Flamarens, originaire du village de Flamarens, en Gascogne.

À l'âge de 23 ans, il habite Pau et entreprend son premier voyage lointain, en Amérique du Nord. En 1858, à partir de Barèges, il ascensionne le pic de Néouvielle, l'Ardiden et trois fois le mont Perdu. En 1859, il entreprend son second voyage lointain qui dure trois ans. Il se rend à Saint-Pétersbourg, Moscou, Irkoutsk, Pékin. Il traverse deux fois le désert de Gobi, descend le fleuve Amour. Il séjourne à Shanghai, Hong Kong, puis se rend en Australie et en Nouvelle-Zélande. Il passe enfin une année en Inde et revient par Le Caire et Constantinople. À partir de 1861, il se consacre à l'exploration des Pyrénées.

Seul, ou avec ses guides il effectue d'innombrables ascensions, réalisant une trentaine de premières. Il vit d'une fortune personnelle et des rentes de ses placements bancaires. Il est surtout connu pour ses ascensions au Vignemale où il monte pour la première fois le 14 septembre 1861 avec le guide Laurent Passet.

Le 19 août 1864, à Gavarnie, il fonde avec Farnham Maxwell-Lyte, Charles Packe et Émilien Frossard la première société de montagnards : la société Ramond.

En 1868, il monte au Vignemale pour la seconde fois avec Hippolyte Passet. Pour sa troisième ascension, il effectue la première hivernale le 11 février 1869 avec Hippolyte et Henri Passet. C'est la première grande ascension hivernale effectuée en Europe.

Il veut passer des nuits en montagne. Pour cela, il adopte l'invention de son aîné et ami Charles Packe, que celui-ci a utilisée en 1860 : un « sac de couchage » fait de peaux d'agneaux cousues. Le 26 août 1880, il passe une nuit à la belle étoile au sommet de la Pique-Longue (il n'a pas encore son sac de couchage et il souffre du froid malgré sa nature endurante). Il envisage alors l'aménagement des grottes, car il pense que toute autre construction serait inesthétique et malvenue.

Voici des documentaires sur son ascension du Vignemale:

Video 1

Vidéo 2

 

 

Chris Warner

hris is lucky. At seventeen he started leading groups on wilderness trips, and twenty seven years later, he's still doing what he loves. Along the way he's summited Mount Everest and K2, starred in and/or filmed numerous television shows, written business books, started a bunch of companies, married a beautiful woman and became a dad.

CLIMBING AND GUIDING

Climbing internationally since 1987, Chris has guided three groups on the North Ridge of Mount Everest and one-hundred and fifty more expeditions on peaks like Kilimanjaro, Cotopaxi, Alpamayo, Aconcagua, the Matterhorn and Mount Blanc.

Chris is one of America's most successful mountaineers, having summited five of the world's tallest peaks (Everest, K2, Lhotse, Cho Oyu and Shisha Pangma). He is one of only nine Americans to have summited both K2 and Everest.

Here is a conference on the 2 summits:

 

 

 

Jaoa Gracia

João José Silva Abranches Garcia, (born June 11, 1967, in Lisbon, Portugal) is a leading mountaineer in Portugal. His main professional activities are as organizer and guide in mountaineering expeditions. On May 18, 1999, he became the first Portuguese man to reach the summit of Mount Everest, without the use of supplementary oxygen. Three years later, in 2002, he published a book, "A mais alta solidão" (The highest loneliness), in which he describes his experiences in mountain climbing, namely his 1999 expedition to Everest, where he passed through bitter adversities. Nevertheless, João Garcia continued to climb and on the 17th April 2010 he summited without artificial oxygen, Annapurna the last eight-thousander, becoming the 10th man in all times to climb all 14 eight-thousander without bottled oxygen or Sherpas.

In 2002 he climbed up Mount McKinley, Alaska.

Here is the video:

 


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×