LA PORTE DU LION

 

 

PORTE DU LION


ET VISITE DE LA CHAUMIERE DE GRANIER

 

DEPART + CARTE IGN (en rouge itinéraire balisé: guide ou GR; en vert chemin non balisé: utilisation carte ign, boussole et altimètre)ign-porte-du-lion.jpgla-porte-du-lion-chaumiere.jpg

 Le départ s’effectue donc en face du lavoir du village de Lagoutte dans lequel vous pourrez acheter du fromage (Cantal) dont le lait est produit par les vaches Salers.

Le sentier vous emmène sur un chemin puis une route où vous découvrez des roches esseulées dans les prairies verdoyantes.

la-porte-du-lion-chaumiere1.jpg

 

 

 

 

Vous arrivez à un hameau et verrez une croix sculptée et un four. La route se dirige maintenat vers le village de Niervèze qui a conservé son architecture typique et vernaculaire du début XIXéme siècle. Le four banal est en très bon état ainsi que le travail. Une ferme-bloc coiffé d’un toit de chaume se dresse derrière le four et vous invite à découvrir la vie des habitants de cette vallée tel que c’était avant 1950.

 la-porte-du-lion-chaumiere2.jpg

Vous repartez vers la rivière du même nom et découvrez son moulin encore en fonction. Cette rivière en comptait cinq pour moudre les céréales, mais un seul fut conservé.

 la-porte-du-lion-chaumiere4.jpg

Ensuite le hameau de Lafont vous invite aussi à voir son four banal.

 

 

 la-porte-du-lion-chaumiere5.jpg

Le sentier de randonnée se poursuit vers le chaos de Casteltinet mais j’ai préféré suivre le GR 400 jusqu’au buron de la Tuillière construit à 1350m d’altitude. Que de touriste, mais la bâtisse a conservé son charme et le chemin qui passe devant me permet de fouler pour la première journée une des crêtes cantalienne. Je redescends à travers un pré puis rejoint un chemin non balisé qui me fera passer devant des ruines d’un ancien buron.

 la-porte-du-lion-chaumiere6.jpg

 

 

 

 

la-porte-du-lion-chaumiere7.jpg

 

Ensuite je retombe sur le GR 400 et reprends le parcours de La Porte du Lion. Le paysage change radicalement. Tla-porte-du-lion-chaumiere8.jpgout d’abord une cascade rafraîchissante puis un sentier qui monte vers le chaos de Casteltinet. On erre parmi des blocs de pierre aux formes diverses. Soudain derrière moi une falaise se dresse où l’érosion y a sculpté des personnages ressemblant à des chevalier.

Le sentier descend et soudain c’est La Porte du Lion. Evidemment une légende est à l’origine de ce nom : « On murmure qu’une nuit, au XVe siècle, la chasse infernale y rendit fou de peur un seigneur de Brezons. Allons, courage, passez la porte du lion : sur ce rocher creusé, peut-être votre imagination ne verra t-elle pas le grand félin couché. »

cantal-p508.jpg

VISITE DE LA CHAUMIERE DE GRANIER

 

PLAN

plan-chaumiere.jpg

La maison-bloc

On parle de maison-bloc lorsque l’habitation et les dépendances agricoles sont sous le même toit. L’étable est contiguë à la pièce d’habitation unique.

la-porte-du-lion-chaumiere3.jpg

LE FOUR

lo-forn.jpg

Lo Forn

Autrefois le our servait à toutes les familles pour faire cuire le pain ou le pastet de pomas (pâté aux pommes). Celui-ci a fonctionné jusqu’à la dernière guerre. On portait son pain dans des palhassons, corbeilles rondes faites de paille, de seigle et de ronce. Les jours de fête on y faisait cuire aussi le pounti, choux farcis.

Commentaires (1)

Michèle Valois
  • 1. Michèle Valois | 07/08/2012

Un site magnifique, la nature est splendide, la ferme bloc est à visiter, le four à pain avec son toit en lauze fonctionne notamment au moment de la Fête du Pain, le moulin est à voir aussi en contre-bas du hameau de Niervèze. Si vous aimez l'authenticité, allez découvrir Niervèze et ses richesses, l'air y est pur, le ciel étoilé fait rêver, on peu ty voir la voie lactée. Bref, si vous avez envie de moments paisibles, reposants, alors go to Niervèze !!!...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×