Ariège: entre Montségur et St Barthélémy

Rando

dans une atmosphère Cathare

 avec le cd ffme 17

Ariege mai 20144

Départ Monségur :Orchis militaire 004 planche identification koehler

 

Les sacs sont chargés pour tenir 2 jours avec une nuitée en cabane. Nous commençons la montée dans une végétation dense dont la palette de couleurs verdoyantes est riche. Nous entrons donc dans la réserve naturelle d’Embeyre qui déjà nous promet d’agréables surprises concernant sa richesse floristique. Le long du sentier, mous observons ancolies et diverses variétés d’orchidées sauvages telles que l’orchis militaris puis plus haut en altitude des étendues d’orchis mascula.

 

Puis mous arrivons en alpage après avoir suivi la petite ligne de crête dont le balisage se faisait rare et les chemins forestiers qui naissent au fur et à mesure de la déforestation nous a un peu perdu. Sur ce plateau fleuri nous admirons le paysage qui se fond dans une mousseline de nuage et brouillard. Nous remontons sur du lapiaz et choisissons un endroit à l’abri d’une brise fraîche pour nous ravitailler.

Ensuite nous continuons dans un brouillard furtif quand soudain au fond de la vallée un troupeau d’isards nous surprend. Nous les regardons partir sur le versant opposé puis continuons vers la carrière de talc. Il faut traverser un ruisseau encore recouvert d’un névé. Une fois sur la crête faisant face à la carrière nous observons ce paysage singulier qui détonne dans cette montagne ariégeoise. Nous repartons pour redescendre dans la direction de la grenouillère où la cabane de la Jassse de Pratmau (1555m d’alt) nous attend.

 

Une fois sur place nous partons faire du bois puis retournons au ruisseau faire de l’eau. La cabane est spacieuse et nous apprécions le feu de bois dans la cheminée.

 

Le lendemain le ciel est dégagé et nous quittons les lieux à 8h00. Nous remontons sur le versant opposé pour atteindre le lac des truites et aussi faire le pic de St Barthélémy. Mais très vite à 1700m de grands névés abrupts et glissants nous attendent. Nous les devinions depuis la cabane mais nous ne pensions pas qu’ils seraient si importants et nous ralentiraient autant, d’autant plus que le balisage était caché sous le manteau neigeux. Il nous fallut sortir une corde pour sécuriser un passage. Enfin le passage le plus haut fut atteint à 11h30. Du coup nous avons abandonné l’objectif du sommet et nous avons continué jusqu’au lac des truites toujours dans les névés. Le lac est recouvert de glace et nous remarquons une fine pellicule rougeâtre laissée par les vents sahariens transportant son sable.

 Il faut continuer le plus possible sur les versants raides recouverts de névés qu’il faut éviter lorsque nous le pouvons, surtout que le brouillard se fait plus dense. Il est 12h 30. Pas de visibilité. A une intersection de sentiers à vaches nous décidons de faire la pause casse-croûte. Elle sera très brève. Quelques billes de grêle minuscules tombent brusquement sur nos vestes.

 Nous rangeons la doudoune et prenons la Gore-Tex voire des gants fins. Nous continuons surune crête fleurie où quelques cimes environnantes jouent à cache-cache dans les nuages et le brouillard. Puis nous arrivons à la hauteur d’une extraction minière identifiée par une borne (ancienne carrière de la Porteille) et dont en contre-bas nous voyons une cabane de pierres en ruine et un engin mécaGentiane de koch 070525 exportnique. Nous décidons durant cette brève éclaircie de boire notre café avant que la pluie où la grêle ne nous chasse encore.

 13h30 : nous repartons et très vite nous nous retrouvons dans la purée de pois. Puis là, c’est une grosse averse de grêle qui dure une bonne demi-heure et nous stoppe et nous oblige à faire la « tortue ».

 La prairie se pare de milliers de billes blanches au milieu de ses gentianes et autres fleurs. Nous redescendons par le roc de la Gourgue puis dans la forêt sous une pluie incessante (800m de D-) avant d’atteindre le véhicule.

 

Diaporama de la rando en musique:

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×