Autour de Buerba, Aragon

RANDONNEES AUTOUR DE BUERBA

(Par le CD FFME 17)

Buerba, joli petit village rustique avec nuitée dans une vielle grange aménagée en gîte.

Voir la vidéo:

PARC NATIONAL DU MONT PERDU

Depuis le sommet du Mont Perdu (3355m), des vallée glaciaires s'étendent dans le pays d'Aragon. Des gorges, les plus profondes d'Europe où s'écoulent les rios de Niscles, d'Ordessa ou de Cinca sillonnent au creux de ces canyons surplombés de falaises impressionnantes. Toutes sortes de rapaces, oiseaux troglodytes viennent y nicher. Jusqu'en 2000 des bouquetins y trouvaient refuge mais ont totalement disparu. Leur réintroduction est d'actualité.

RANDO N°1

topo-nerin-buerba.jpg

Elle part de Nérin et monte vers le sommet de Montodo. Une fois là haut on y découvre le massif du Marboré avec ses sommets à 3000m. En début de printemps les paysages varient entre la présence de neige ou les versants couverts d'arbustes comme les buis et petits conifères. A 2000 mètres vous pouvez admirer ces gorges profondes avec ses falaises de ton ocre où tourbillonnent les rapaces. Vers le sud votre regard se perdra dans les eaux turquoises d'une étendue d'eau qui s 'avère être le lac de Médiano.

Vers le nord s'alignent de haut enneigés. On peut redescendre pour atteindre d'autres sommets qui culminent à 2000 m en remontant sur la punta de arenas. On profite du panorama sur les trois sœurs (Le Mont Perdu, Le Marboré et le Soum de Ramond) dont leur légende de leur naissance se décline en deux versions :

Cette légende raconte l’origine de trois montagnes des Pyrénées et situe cette origine aux premiers siècles de notre ère ce qui est logiquement impossible.

Selon ceci, trois soeurs chrétiennes vivaient heureuses dans leur village en préparant leur mariage avec trois jeunes hommes du même village et comptant pour cela avec la bénédiction et la fierté de leur père. Cependant, l’invasion goth arriva au village et le dévasta en emmenant prisonniers les hommes alors que les femmes s'enfuirent dans les bois et ne revinrent qu'une fois le combat terminé.

En revenant, les trois soeurs virent que ni leurs fiancés ni leurs parents ne se trouvaient là mais en échange elles trouvèrent un des goths blessés et elles l'aidèrent à se soigner avec la promesse que celui-ci les aiderait à retrouver leurs êtres chers prisonniers.

Évidemment, le goth les trompa et une fois dans son campement il leur dit que le père et les trois prétendants avaient renié le christianisme et qu’ils s’étaient mariés avec des femmes goths, alors qu’en réalité ils avaient été assassinés alors qu'ils essayaient de fuir.

Découragées, elles décidèrent de ne pas retourner dans leur village et elles se marièrent avec trois goths. Cet événement fit que le spectre de leur père leur apparût pour leur récriminer leurs actes et leur conversion à l’arianisme.

Les trois soeurs, honteuses fuirent dans les montagnes pour vivre dans la solitude mais le spectre les suivit jusque là et avec toute sa colère il mit en marche un vent très fort qui les tua et les recouvrit de neige et de pierre donnant ainsi l'origine et la forme des montagnes du Mont Perdu, le Cylindre de Marboré et le Soum de Ramond ou Pic d’Añisclo.

Autre version :

Une antique légende du haut Aragon évoque trois jeunes sœurs inséparables, très belles, issues d’un peuple de guerriers et de bergers, vivaient heureuses dans les montagnes. Alors qu’elles gardaient leur troupeau, trois guerriers d’une tribu ennemie surgirent, avec l’intention de les enlever de force. Habiles dans le maniement des poignards, les trois bergères se défendirent avec un tel acharnement que les agresseurs ne purent les atteindre qu’avec leurs lances, transperçant leurs corps jusqu’à que la vie les abandonnât. Pris de panique et horrifiés par leur forfait, les attaquants s’enfuirent. Le lendemain, le père, fou de douleur, ne trouva nulle trace de ses filles. Mais, à la stupéfaction de tous, sur les hauteurs de la vallée, avaient surgi trois montagnes, couvertes de neiges éternelles, qui prirent à jamais le nom des Trois Soeurs : le Cylindre du Marboré (3328 m), le Mont Perdu (3355 m) et le Soum de Ramond (3254 m).

Ensuite en redescend vers la station de ski de fond en rattrapant un sentier pour suivre un ruisseau. En suite on continue sur la route et on bifurque sur un sentier à gauche parfumé de thym sauvage qui vous emmène dans la végétation typique de cette région et dévoile devant vous ce haut massif de calcaire cachant ses canyons.



RANDO N°2

topo-buerba-rio-de-cinca.jpg

Rio de Cinca et vestiges de l'art roman.

La rando débute au pont qui relie le rio de Cinca au lac del Grado. On empreinte le sentier ornitologique qui longe le rio et se termine en amont au Barrage. Puis on le traverse et on a un magnifique panorama sur ce grand lac artificiel d'où émerge le clocher du village englouti. Au loin des montagnes blanches séparent cette étendue bleue du ciel azur. Ensuite on remonte dans la vallée en face dans les sentiers des biques. Nous sommes totalement hors sentier dans les buis et pyracanthas. La progression est musclée, hasardeuse, raide et très piquante. Enfin nous arrivons près des vestiges du château de Samitier et de son église romane perchée à l'aplomb de la falaise du rio de Cinca. Ensuite un ermitage et une tour de guet se trouvent plus bas. Le chemin redescend vers le village de Liguëre construit au bord du lac del Grado. Le village au caractère médiévale est un centre de vacance qui offre de nombreuses commodités mais aussi la moitié des bâtiments est restaurée afin d'accueillir des habitants à l'année. Le village fut en parti dépeuplé en 1986 suite à la construction du barrage.

Continuer sur le sentier qui vous ramène au pont.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.