Lac D'Estaens en raquettes

Rando Raquettes

Vallée d’Aspe avec Le CD FFME 17

Temp1

Mars 2014

Départ : parking de Sansanet (alt : 1311m)

Objectif : Lac d’Estaens ou Ibon de Estanes (alt : 1754m)

Le sentier débute le long du torrent avec montée dans la forêt. Puis on arrive sur un relief d’estives enneigé avec des bosses et des corniches qui se profilent au fur et à mesure de la montée. Les lignes courbes de ce relief doux ponctué par un torrent serpentant sous un manteau de neige sous un ciel azur ne finit pas de nous enchanter suite à deux mois d’hiver rude au ciel gris et pluvieux. Le soleil cogne et on se retrouve vite en T-shirt pour poursuivre vers un col encadré de deux corniches. Il faut respecter les distances entre chaque randonneur muni de détecteur de victimes d’avalanche.

On franchit ce col pour la pause graines puis on suit la ligne de crête bosselée jusqu’à arriver au-dessus du lac d’Estaens qui s’étale de toute sa parure blanche sculpté par le vent. De toute part, les versants du massif offrent leurs habits blancs cannelés par les rafales de vent. Nous continuons sur la droite à la découverte de décors lunaires entres courbes majestueuses et lignes plus géométriques offrant ainsi une harmonie entre volumes meringués et textures neigeuses qui s’étalent tel des glaçages festonnés de crème chantilly.

Nous continuons sur ce relief somptueux jusqu’à arriver au-dessus d’une proéminence sur laquelle nous surplombons le lac et qui sera notre point de chute pour le déjeuner. Impossible de continuer car un petit mur de neige s’offre à nous pour aller plus haut et pourrait nous précipiter tout en bas d’une pente rocheuse et abrupte.Vall

Une fois le déjeuner englouti nous faisons un exercice de montée sur corde avec une sangle en guise de baudrier de fortune pour franchir ce mur de neige et le redescendre toujours encordé.

AspePuis nous repartons, cette fois en longeant le lac découvrant ainsi de nouvelles formes gourmandes jusqu’à arriver à un endroit qui se prête bien pour un exercice d’entrainement de recherche de victimes d’avalanche : utilisation du détecteur, de la sonde et de la pelle.

Puis retour au parking sur une neige qui se transforme très vite sous ce soleil très printanier.

Légendes du Lac d'Estaens

"Une légende raconte que du côté espagnole, près de du village de Borce, il y aHieronymus bosch 097vait des pâturages à l’herbe bien riche et grasse. Ainsi les habitants de Borce pouvaient y emmener leurs troupeaux paître une fois tous les six ans et pour donner le change , les espagnols pouvaient chercher du bois du côté français qui se faisait rare chez eux.

 Ainsi les bergers s’enrichirent et devinrent égoïstes. Une nuit de la Saint Jean, alors que les borçois festoyaient, un pélerin qui marchait vers Saint-Jacques-de-Compostelle leur demanda l’aumône. Tous l’ignorèrent, sauf un berger qui lui offrit le gîte dans une modeste cabane, car lui-même devait s’absenter et redescendre dans la vallée, sa femme devant accoucher.

Lorsque le berger revint, les borçois avaient disparu ainsi que leurs troupeaux et le prêtre lui expliqua que Saint Jaques avait puni les habitants de leur comportement.

C’est ainsi que certaines nuits on peut toujours entendre des cris et mugissements remontant du fond du lac et que le diable errerait sous les traits d’un bélier noir."

 

 

Une autre version:

"Lors d’un soir d’ hiver très rude, un mendiant perdu dans une tempête de neige vint frapper à la porte de la ferme d’Estaens pour demander l’hospitalité. Mais on lui ferma la porte au nez. Le lendemain la ferme avait disparu et à la place un lac l’avait remplacé.

C’est alors que tous les soirs de Noël, on peut entendre les cloches du troupeau de brebis."

Vieux berger 

DIAPORAMA DE LA RANDO:

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×