PIC DU MIDI D'OSSAU

TOUR ET ASCENSION DU PIC MIDI D'OSSAU

15 et 16 Octobre 2011

9 passionnés de montagne!

par le CD FFME 17


TOUR DE L ’OSSAU

Sortie pour s’initier à la randonnée alpine. Tous licenciés FFME dont un est initiateur en alpinisme nous avons profité pleinement d’une météo clémente pour faire le Pic d’Ossau (2884m). La veille dans un gîte à Laruns, autour d’une bouteille des côtes du Layon, notre initiateur nous montre le topo et prévoit d’élargir la boucle en passant par les lacs d’Ayous dont certains d’entre nous avions déjà fait en raquettes.

 Jour 1


Lever assez tôt et départ du gîte de Laruns.


 Départ parking du lac de Bious-Artigues (1427m).
 Nous suivons le GR 10 avec bien en vue ce pic majestueux qui se dresse dans la vallée de lacs.

Nous montons dans la forêt qui s’est parée de ses belles couleurs d’automne. Il fait doux et la silhouette du pic se détache en contre jour au fur et à mesure que nous progressons. 

Nous arrivons peu de temps après aux lacs d’Ayous. Les paysages et couleurs sont magnifiques.     

Nous faisons une pause au refuge d’Ayous (1982m) face au pic.

armand-et-ossau1.jpg


Puis nous repartons vers le Lac Berseau et autres petits lacs dont les Tres Pundes de  larry et le Pic de Bielle aiment s’y mirer. Le ciel est bleu azur, et le paysage qui se déroule sous nos yeux pleins de charmes.  

Maintenant le Pic Castereau se dresse sur notre gauche. Tout la haut un vautour observe et prend son envol. Nous descendons vers le lac Castereau dans lequel Le Pic d’Ossau, pourtant loin y projette sa silhouette à la fois fascinante et intimidante.

ossau.jpg

Il est 11H40. C’est un peu tôt mais pique-niquons tout de même au bord de ce lac face au Pic Castereau, le vautour planant au-dessus de nous.

Puis nous repartons et descendons vers la cabane ce Cap de Pount (1682m) pour ensuite prendre un sentier qui remonte dans un vallon étroit à la pente assez raide en direction du lac Peyreget (2074m). Petite pause.        

Puis nous nous dirigeons vers un pierrier aux blocs impressionnants pour atteindre le col de Peyreget (2320m )

En bas vue sur le lac et le refuge de Pombie (2031m) où nous passerons la nuit. C’est la dernière descente de la journée :  dénivelé : 1200m positif et 600m négatif 

Nous arrivons et notre « leader » propose de faire l’inventaire de nos sacs car forcément il y a bien des petites choses inutiles que nous emportons et qui pèsent ! 

 

Ensuite nous nous installons dans le dortoir et ressortons pour revoir les manips et constituer les cordées. L’ascension du Pic d’Ossau se fera de manière alpine et en 3 cordées de trois.

ossau1.jpg

Les sommets aux alentours commencent à se teinter de rose. Ce qui annonce une belle journée en perspective.
 

Le froid se fait ressentir, nous rentrons prendre l’apéro, puis repas avec sur le mur le topo de la voie des frères Ravier.

 

 

Jour 2

ASCENSION DU PIC

Un peu d’histoire :

Les premières ascensions

 Récit de l’ascension par Jean d’Angosse le 2 Août 1802


http://www.feretsavoirfaire.org/IMG/pdf/FSF_Armand_d_Angosse_Ossau.pdf

 

Récit de l’ascension par  Henry d’Augerot le 14 Août 1802

http://www.feretsavoirfaire.org/IMG/pdf/FSF_Henri_d_Augerot_Ossau.pdf

 

 Puis Le Comte Henry Russell relata aussi son ascension :

ossau-texte.jpg

ossau-texte-2.jpg

ossau-texte-3.jpg ossau-texte-4.jpg

 

 

Lever : 6h45 et départ 7h40 à la frontale. 

Nous empruntons le sentier qui traverse un pierrier puis arrivons au niveau du col de Suzon (2127m) et remontons sur l’épaule au pied des falaises du Pic (2345m). Il y a déjà du monde et encore du monde arrive derrière nous.

Nous nous équipons et nous nous encordons.

 

Ma cordée devrait être la dernière sur les trois à partir, mais nous sommes prêts les premiers. Notre « leader » nous donne le feu vert . (environ : 9h00)

Mes deux compagnons de cordée:

On s’attaque à la première cheminée dont les roches sont bien polies, donc le démarrage est difficile. Ensuite nous enchaînons les différentes cheminées jusqu’à arriver à un point qui culmine à environ 2650m surplombé d’une croix en fer.

 

Nous faisons une pause. Cette partie de l’ascension fut agréable car nous avons vu personne. Néanmoins nous sommes inquiets pour nos compagnons que nous ne voyons pas et que nous n’entendons pas. 

Nous continuons en prenant un sentier par la gauche parsemé de caïrns. En fait sans le vouloir nous nous sommes écartés du sentier le plus direct vers la cime.

Mais nous savourons le paysage, l’arête avant d’atteindre le faîte de l’Ossau à 11h40 : photos des paysages sur 360° .

Enfin le sommet!

 

Puis nous guettons l’arrivée de nos compagnons lorsque soudain 20 minutes plus tard ils apparaissent tous les six.

Ils atteignent enfin le point culminant heureux et soulagés. On se congratulent et prenons notre déjeuner.

ossau-cd-17-ffme1.jpg

Il ne faut pas se refroidir, nous repartons en désescaladant les rochers.

ossau-cd-17-ffme.jpg

On arrive à la première cheminée que nous descendrons en rappel. N’étant pas très à l’aise pour désescalader, j’ai apprécié que l’on fasse 5 rappels. Evidemment à la descente il y a du monde et nous sommes neuf ce qui prend du temps pour tirer les rappels. 

Nous arrivons en bas du Pic et repartons vers le col de Suzon puis le col de Mondhels, laissant le Pic d’Ossau derrière nous.

Nous arrivons au Col Long de Magnabaigt dont le sentier descend dans la forêt jusqu’au parking.

Superbe weekend et très belle course!

Et merci aux premiers de cordées sans qui nous n'aurions pu ascensionner ce pic mythique des Pyrénées!

Diaporama en musique:


Commentaires (1)

guy paul
  • 1. guy paul | 19/10/2011

"Dans les montagnes,il existe un marché de plein air,òu les choses de ce monde peuvent être échangés contre la sagesse et la félicité " Milarépa

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.