Rando raquette: Vallée de Gripp

Vallée de Gripp,

rando raquette Février 2012

avec nuitée au refuge non gardé « Campana »

(900m D+)

Par le CD FFME 17

rando-raq-val-gripp-ref-campana-201212.jpg

Nous sommes neuf dont deux aspirants initiateur raquette.

A l'hôtel on fait le point sur l'utilisation de l'ARVA (DVA)

rando-raq-val-gripp-ref-campana-2012.jpg

Départ 9h30 du véhicule. Nous chaussons les raquettes, nous nous munissons de pelles, sondes et ARVA (DVA)  et vérifions auprès d'un des deux leaders du groupe l'émission de ces détecteurs de victimes en avalanche.

rando-raq-val-gripp-ref-campana-20121.jpg

rando-raq-val-gripp-ref-campana-20122.jpg

 

Le ciel est bien dégagé et nous commençons à monter dans la vallée en longeant plus ou moins le torrent de  Garet. Nous ne prendrons pas le sentier GR10c car il passe sur des versants orientés sud et donc propices aux avalanches de fonte. Il faut rappeler qu'il a beaucoup neigé en très peu de temps, ainsi le manteau neigeux n'a pas pu se stabiliser et les températures sont bien douces pour la saison ce qui donne une neige molle dans laquelle on s'enfonce  facilement même en raquette.

Ainsi nous choisissons un sentier à l'ombre sur les versants plutôt orientés nord qui sont plus sécurisés. Il faut tout de même faire sa trace rando-raq-val-gripp-ref-campana-20123.jpgdans cette neige profonde et molle et sur laquelle on glisse même en raquettes.

 

 

rando-raq-val-gripp-ref-campana-20125.jpgAu fur et à mesure que nous montons, le panorama s'élargit et s'embellit malgré la présence de quelques pylônes électriques.

 

rando-raq-val-gripp-ref-campana-20126.jpg

Nous longeons des lacs gelés et enfouis sous la neige. Nous montons dans des petits vallons parsemés de conifères et rochers. Le temps est magnifique, nous pique-niquons près du barrage .

 

rando-raq-val-gripp-ref-campana-20127.jpg

Nous continuons dans ce paysage majestueux qui s'étend sous un ciel bleu et longeons le dernier lac du parcours où nous apercevons des craquelures aux teintes bleues glacées qui rappellent les séracs.

 

 

 

 

Dernière pente, avant le refuge et nous arrivons enfin. D'autres randonneurs sont présents. Après s'être ravigorés avec une boisson chaude, nous décidons de construire un igloo de survie.

rando-raq-val-gripp-ref-campana-20128.jpg

Méthode :

Rassembler les sacs à dos et les recouvrir d'un poncho ou de couvertures de survie. Puis, à l'aide de pelles recouvrir les sacs  d'une couche très épaisse de neige en tassant très fortement. Vérifier avec une sonde l'homogénéité de l'épaisseur de la couche de neige tout autour. Ensuite, décider de l'ouverture et creuser en-dessous des sacs enfouis. Puis dans la cavité creuser par en-dessous pour les extirper ainsi que les couvertures de survie ou poncho. Elargir l'espace et creuser une fosse à froid à l'entrée pour qu'il ne passe pas. On peut aussi faire une sorte de rigole à l'intérieur qui circule tout autour de l'igloo pour que le froid circule et sorte. Température intérieur 0°.

rando-raq-val-gripp-ref-campana-20129.jpg

Dans notre groupe, 2 étaient volontaires pour y passer la nuit. (Ce n'était pas une mauvaise idée car le refuge non gardé compte 19 places et en fin de soirée on s'est retrouvé à 39)

Heure du repas avec un incident sans grande gravité qui a tout de même nécessité l'appel des secours car la redescente  la journée suivante lui était impossible.

Procédure : appelé le SMUR qui donnera les directives. En l'occurrence l'hélicoptère du PGHM était annoncé pour la matinée vers 9Hrando-raq-val-gripp-ref-campana-201210.jpg30

Ainsi, si c'est possible on dame avec ses raquettes une piste  (pad) en carré pour faciliter l'atterrissage  de l'hélico sur neige très molle. Puis on vérifie les abords du refuge en prévenant les randonneurs : attendre avant de partir, ranger ou coucher (skis, sacs, bâtons....) qui se trouvent à l'extérieur afin qu'ils ne blessent personne lorsque l'hélico arrive et qu'il devra faire un ou plusieurs tours autour du refuge pour amorcer l'atterrissage.

 

Lorsque l'hélico est en vue dans le ciel. Une personne qui connaît la procédure se placera derrière le pad, vêtu d'un vêtement voyant (et bien recouvrant) et lèvera les bras en forme de Y (yes en langage international pour faire signe aux secours). L'hélico s'approche , amorce la descente et la personne s'accroupie et attendra le signal et directives du pilote.

Les sauveteurs descendent puis viennent chercher l'accidenté.

Ainsi à 10H00 nous commençons à descendre tranquillement dans la vallée de Gripp sous un ciel toujours aussi bleu et profitons de quelques descentes sur les fesses....

rando-raq-val-gripp-ref-campana-201211.jpg

Beau weekend dans cette vallée et dans un refuge à l'ambiance bien conviviale : poêle à bois et latrines sèches à l'extérieur même en hiver...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×