Balades mystiques: Chapelle de Vassivière et Roc de Courlande

 

BALADES MYSTIQUES

 

 

La Chapelle de Vassivière

Lieu mystique et mystérieux, le nom de Vassivière aurait pour origine "vas y voir" ou pour d'autres "vas y paître" et pour certains il faut remonter jusqu'aux celtes pour y voir "vas hivers" temple dédié à la déesse des fontaines et des rivières.

Situé au pied du puy du Paillaret, à une distance de 8 km du village de Besse, Vassivière possède une source Sainte, la chapelloune et domine le partage de deux bassins hydrauliques, à l'Est, l'Allier et la Loire et à l'Ouest, la Dordogne et la Garonne.

La Chapelloune:

En 1321, Bernard VII de la tour fit don au chapitre cathédrale des pierres de la chapelle de Vassivière ruinée pour la reconstruction de l'église de Condat en Feniers dans le Cantal. De cette période, on ne sait pas si la première chapelle fut dévastée par les Anglais lors de la guerre de cent ans ou bien l'éloignement du site aurait fait oublier de la foi des hommes.

 

En souvenir de ce temple on y laissa une statuette de la vierge que l'on ne manquait pas de saluer au passage.

L'histoire aurait put en rester là, si en 1547 un marchand de Besse répondant au nom de Pierre GEF qui se rendait à la Tour d'Auvergne refusa de saluer la vierge en se moquant de la dévotion portée par ses camarades pour cette statuette noire, il se retrouva aussitôt aveugle. Il retrouvera la vue qu'après s'être repenti et fait amende honorable, on décida alors de descendre la vierge à l'église de Saint André à Besse mais le lendemain elle était revenue toute seule dans sa niche de montagne et ceci se reproduira trois fois, la nouvelle se propagea très vite et on parla de miracle.

 

C'est à cette époque que l'on décida de reconstruire la chapelle, Catherine Médicis, alors propriétaire des lieux, donna l'autorisation aux prêtes filleuls de Besse en 1549 d'élever le nouvel édifice avec l'argent de la quête qu'elle ordonna, les travaux débutèrent en 1550 et furent achevés le 6 juin 1555.

 

 

On instaura un pèlerinage permettant à la belle saison de monter la vierge en procession le 2 juillet dans son sanctuaire de montagne

et de la redescendre en grande pompe le dernier Dimanche de Septembre après la Saint Mathieu:la dévalade.

Chemin de croix:

 

 

Pendant la révolution, la chapelle sera transformée en grange et vendue en bien national, en 1804 elle sera rachetée par Mlle Admirat qui en fera don à la paroisse de Besse et c'est seulement qu'en 1809 que Napoléon signera la réouverture.

LA VIERGE NOIRE

Les vierges Auvergnates sont souvent noires, plusieurs thèses essayent d'expliquer l'origine:

- Le christianisme ayant remplacé le culte celte, on aurait fait un compromit,

une cohabitation entre la déesse noire d'Issis vénérée par les païens et la vierge Marie par les catholiques en conservant la couleur noire.

- Lors des croisades prêchées par Urbain II à Clermont Ferrand, les chevaliers auraient ramené un bois noir précieux: l'ébène qui aurait servit pour la sculpture des statues.

- La couleur noire viendrait uniquement de la proximité des cierges et la fumée de ceux-ci aurait teinté le bois.

- Hypothèse la plus probable: le bois avant d'être travaillé, séjournait longtemps dans l'eau des tourbières pour se raffermir.

La vierge fut brûléeà la révolution, on la remplaça en 1805.

De nos jours, le pèlerinage de Vassiviére est un des plus importants d'Auvergne, avec celui du Puy en Velay et d'Orcival, le Dimanche précédent la Saint Mathieu se mêle fête païenne et religieuse.

Partie du site de Vassivière à pied, elle effectuera 8 kms pour rejoindre l'église Saint André à Besse où elle sera accueillie par une foule considérable: feu d'artifice, coups de fusils des chasseurs tirés en l'air la salueront tout au long de son passage .

Informations tirées de:http://lieuxsacres.canalblog.com/archives/vassiviere__63_puy_de_dome_/index.html

 

Roc de Courlande


Les vierges de Courlande : Parce que le site de Courlande ressemblait à celui de la Salette dans les Alpes où la vierge est apparue à deux bergers, l’Abbé Plane, curé de Chastreix, voulut rendre hommage à la vierge Marie…

Dès 1958, la croix fut scellée au Roc de Courlande. C’est en juin 1959 que les statues prirent leur place et donnèrent à ce lieu un caractère mystique.

Depuis cette époque, un pèlerinage a lieu le troisième dimanche du mois de Juillet en l’honneur de notre dame de la salette. Bénédiction est donné aux enfants et aux troupeaux.

Il faut suivre le sentier qui passe au ras des statues.

Malheureusement celle de la vierge fut endommagée. Sur tout le long du parcours vous avez des panoramas magnifiques sur le massif du Sancy ou les Monts du Cantal au loin.

Une fois arrivé au roc vous avez vue sur la station et la plaine brûlée.

La flore est intéressante même au mois d'Août.

Le retour peut se faire sur ce même trajet. 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×