Sur les traces des chamois et marmottes

 

RANDO PHOTO ANIMALIERE


DANS LE MASSIF DU PUY DE SANCY

 

SUR LES TRACES DES CHAMOIS ET MARMOTTES.

 

Dans le massif du Sancy, les marmottes ont été introduites et ont proliféré sur les versants ensoleillés des crêtes du Sancy. Les chamois cantaliens se sont aussi implantés dans le Sancy et sont visibles tôt le matin ou en fin d’après-midi.

 

La rando débute au parking de la station de ski du Mont Dore du côté du Val de Courre.

Il faut longer le téléski et ensuite le ruisseau de La Courre.

 

De temps en temps levez les yeux sur le versant à droite ou vous pourrez voir des chamois et même des mouflons (importés de Corse).

 

Tendez l’oreille car des marmottes peuvent siffler ou pousser leur cri d’alarme.

 

 

 

Vous passez les verrous de ce val et arrivez au col de La Courre. Un magnifique panorama s’offre à vous : au Sud La fontaine salée et le massif cantalien à l’horizon,

 

 

à l’est le Puy de Sancy

 

 

et à l’ouest le sentier de Roc Courlande et la station de Chastreix-Sancy. Au nord, vous admirez le val que vous avez parcouru et une enfilade de puys.

 

 

Vous suivez le sentier en direction du Puy de Sancy. Sur le versant au-dessus de la fontaine salée, on peut y entendre quelques marmottes. Vous passez le Puy Redon (que vous pouvez gravir : vue sur val de La Courre et val d’enfer). Vous longez la crête et vous surplombez du haut d’un rocher le Val d’Enfer qui fut aussi appelé les gorges de l’enfer, vestiges de l’ancien volcan. Vous passerez le Pas de l’âne (possibilités d’y voir des marmottes).

  val d'enfer vue sur le puy Redon passage à franchir surplombant le val d'enfer

Grimpez au sommet du Puy de Sancy (attention le contraste en températures et vent peuvent vous surprendre et n’hésitez pas à avertir les touristes qui débarquent du téléphérique en tongues, T-shirt et short ainsi que leurs enfants et bébés… !!!!)

Respectez les gentianes bleues du printemps, elles sont rares!!

En redescendant par le même chemin (escalier) rattrapez le sentier pour arriver sur l’autre crête qui vous emmène vers la vallée de Chaudefour. Suivez les balises pour aller vers le Puy des Crebasses.

 

Là sur les versants surplombant la vallée de Chaudefour vous pourrez voir des marmottes. Si vous les entendez, installez votre trépied et appareil photo ou longue vue et soyez patients et surtout prudents si vous approchez du bord.

Ensuite passez le Puy de Crebasses et marchez vers le Roc Cuzeau qui surplombe la vallée du Mont Dore . Les photos montrent le Roc Cuzeau dont l’ascension s’est effectuée le jour précédent depuis le parking de la Croix Saint Robert. Les conditions météos s’avéraient mauvaises et je n’ai pas insisté.

jour précédent face nord jour précédent sommet

 

Au Roc Cuzeau vous faites demi-tour comme sur la carte ou vous descendez vers la Grande Cascade et le sentier vous mène à la ville du Mont Dore.

 

Si vous reprenez le sentier que j’ai parcouru sur la carte il vous mènera au plateau de Mathusalem où vous pourrez apercevoir chamois et marmottes.

 

Ensuite redescendez sur le chemin gravillonné et désagréable et prenez un sentier pour rattraper le point où la Dordogne prend sa source (espace devenu un peu trop aménagé à mon goût pour les touristes…) et perd tout son naturel…

 

Puis vous revenez au parking. Avec les pauses photos (attente) et encas comptez six bonnes heures.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.